Vos résultats d'analyses Bioliance : LEO
Plus d’informations sur le laboratoire : BIOLIANCE

Facteurs d’infertilité

GENERALITES

L’infertilité se définit comme l’absence de survenue d’une grossesse dans un couple. On considère qu’après un an de rapports sexuels réguliers, 80% des couples en âge de procréer ont pu débuter une grossesse.

Elle peut être primaire ou secondaire, a des causes variées, parfois féminines, masculines, ou mixte. Parfois aucune cause n’est retrouvée.

De nombreux facteurs de risques diminuent les chances de pouvoir débuter une grossesse.

Pourquoi l’ovule qui sort de l’ovaire, habituellement vers le 14è jour du cycle féminin, ne peut-il pas rencontrer le spermatozoïde déposé dans le vagin au moment d’un rapport ?

L’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) se propose de répondre à cette question et d’essayer d’y apporter une solution grâce à des techniques appropriées : stimulation, insémination, Fécondation In Vitro (FIV).

LES CAUSES D’INFERTILITÉ

les causes d’infertilité sont multiples : lorsqu’elles existent, elles peuvent être féminines (1/3 des cas), masculines (1/3 des cas, mixtes (1/3 des cas)

Féminines

  • troubles ovulatoires c’est-à-dire incapacité à produire un ovocyte capable d’être fécondé
  • obstruction des trompes
  • défaut de la glaire cervicale
  • causes endocriniennes entrainant un dérèglement hormonal : pathologie de la thyroïde, excès de prolactine
  • une anomalie au niveau de l’utérus : fibromes, polypes, malformations utérines
  • facteurs vaginaux : vaginisme entrainant une impossibilité d’avoir des rapports sexuels

Masculines

  • Anomalie des critères spermatiques
  • Trouble de la fonction érectile
  • Anomalie génétique : anomalies au niveau du caryotype (translocations)

Inexpliquée

  • Aucune cause n’est retrouvée au cours du bilan réalisé chez le couple. Plus le bilan est approfondi, plus le pourcentage d’infertilités inexpliquées baisse

LES FACTEURS DE RISQUE

Les facteurs de risques d’infertilité sont multiples, à la fois masculins, féminins, environnementaux, etc..

Facteurs féminins :

  • l’âge maternel : la fertilité commence à décroitre à 35 ans chez la femme en moyenne, mais est variable pour chaque femme (parfois avant 30 ans)
  • le tabac : le fait de fumer réduit de 10% les chances de succès en AMP
  • les infections génitales, en particulier les infections des trompes appelées salpingites entrainant des risques d’obstruction tubaire, ou de mauvais fonctionnement de la trompe
  • les antécédents chirurgicaux avec risques d’adhérences
  • les pathologies organiques comme l’endométriose

Facteurs masculins

  • facteurs spermatiques
  • antécédents chirurgicaux : torsion testiculaire, cryptorchidie
  • anomalies cliniques : varicocèle
  • antécédents de maladie sexuellement transmissible
  • tabac
  • médicaments
  • prise de drogues dont cannabis
  • environnement : chaleur dont environnement professionnel
  • âge mais de façon moins prépondérante que chez la femme

Facteurs liés au couple

  • troubles de la sexualité

Novembre 2015